1 /

Les camps nazis et les ghettos renfermaient des millions de personnes de toute l’Europe. Leurs réactions à l’internement furent aussi diverses que les religions, âges et nationalités qu’ils représentaient. Pour les victimes juives, la musique était un moyen d’expression privilégié qui fit partie intégrante de la vie quotidienne dans les ghettos.

 

« Nit kayn rozhinkes nit kayn mandlen », extrait de Ghetto Tango, Courtesy of Traditional Crossroads

Articles Associés